En route vers le biopropane

La possibilité de rendre le propane encore plus vert se profile à l’horizon, avec l’élaboration du biopropane. Produit à partir de sources renouvelables, celui-ci permet de réduire l’empreinte carbone, génère 80 % moins d’émissions de gaz à effet de serre et est polyvalent et facile à transporter. Neste Oil, une société de raffinage et de commercialisation spécialisée dans les carburants de véhicules à faible taux d’émission située à Espoo, en Finlande, compte mettre en service des installations de production de propane renouvelable à Rotterdam, aux Pays-Bas, cette année. Dans un premier temps, la production sera limitée à environ 160 000 tonnes. SHV Energy et Calor Gas s’appliqueront à commercialiser et à le vendre sur une période de quatre ans en France, en Allemagne, en Scandinavie et, bien entendu, en Irlande et au Royaume-Uni.

La société Oberon Fuels Inc de Californie est la première entreprise à offrir de manière commerciale en Amérique du Nord, du rDME ( diméthyléther ) qui mélangé au propane jusqu’à une teneur de 20% réduit de façon significative l’indice carbonique du propane, le rendant très proche de la carboneutralité. Présentement, celui-ci est commercialisé aux États-Unis dans le domaine du chariot élévateur pour offrir une alternative énergétique verte à cette industrie.

Un effort vital

L’Association québécoise du propane compte favoriser le développement de projets de propane renouvelable au Québec. Il s’agit d’un effort vital qui permettra de mettre de l’avant la production d’une énergie renouvelable. Cette approche a le double avantage de récupérer des gaz qui, de toute façon, seraient perdus et relâchés dans l’atmosphère et de favoriser un approvisionnement local en propane.